DSK (Dominique Strauss-Kahn) et proxénétisme

Image00001 Traditionnellement, le proxénétisme consiste à aider, assister ou protéger la prostitution d’autrui, mais aussi à tirer profit de la prostitution d’autrui, d’en partager les produits ou de recevoir des subsides d’une personne se livrant habituellement à la prostitution, et enfin d’embaucher, entraîner ou détourner une personne en vue de la prostitution ou d’exercer sur elle une pression pour qu’elle se prostitue ou continue à le faire.

Mais le code pénal incrimine également, Le qualifiant de « proxénétisme aggravé » le fait, par quiconque, agissant directement ou par personne interposée, de « …tenir à la disposition d’une ou de plusieurs personnes des locaux ou emplacements non utilisés par le public, en sachant qu’elles s’y livreront à la prostitution. »

C’est, semble-t-il sur ce fondement que les Juges d’Instruction de LILLE ont décidé de renvoyer DSK (Dominique Strauss-Kahn) devant le Tribunal Correctionnel pour « Proxénétisme aggravé », en dépit de la position du Procureur de la République qui estimait qu’aucune charge ne pouvait être retenue à son encontre.

Les Juges d’Instruction semblent avoir estimé que, non seulement DSK savait que ses « partenaires » de soirées libertines étaient des prostituées, mais que, le sachant, il avait organisé ces soirées, et mis à la disposition des autres participants un appartement à Paris.

On comprend dès lors l’acharnement de la défense de DSK (Dominique Strauss-Kahn) à tenter de démontrer que ce dernier ignorait que ses « partenaires » étaient des prostituées.

Leurs arguments convaincront-ils le Tribunal ?

Réponse le 12 juin 2015…

2 Comments

  1. Cabinet Lory, Le Guillou & associés
    28 février 2015

    Bien vu, mais quid des pratiques libertines?

    Répondre
    • Cabinet Lory, Le Guillou & associés
      28 février 2015

      Ce n’était pas le sujet: Libertin, voir violent, ou proxénète? le code pénal n’incrimine pas le libertinage, et aucune poursuite n’a été engagée pour violences sexuelles.

      Répondre

Commenter